La fille d’avant de JP Delaney

L’histoire en bref :

Emma et Simon cherchent un nouvel appartement car depuis leur cambriolage, Emma ne se sent plus en sécurité. Ils emménagent ainsi dans One Folgate street, une maison hors du commun tant par son architecture que par ses nombreuses règles intérieures à respecter.

Jane recherche un appartement pour faire place neuve. Elle vient de perdre un bébé et tente de se reconstruire. L’agent lui propose alors une maison qui pourrait peut être lui convenir…One folgate street.

Petit à petit Jane va se rendre compte que sur bien des points elle ressemble à la précédente locataire, Emma, qui est morte dans la maison, dans des circonstances étranges.

Mon avis :

Je suis tout de suite rentrée dedans. C’est un thriller à deux voix, alternant le avant/après avec Emma et Jane. Jane suivant les traces de ce qu’il est advenu d’Emma. Il semblerait qu’elle lui ressemble physiquement, de même que l’ex femme de l’architecte. Certes les locataires sont triés sur le volet selon des critères particuliers, mais  il y a de quoi s’interroger. Qui est ce mystérieux architecte? Pourquoi toutes ces règles? J’aime le côté où l’on saute d’un personnage à l’autre à chaque chapitre. S’il y a des similitudes dans les histoires, pour autant on ne sent pas de répétitions dans les histoires.

One folgate street est une maison particulière, intelligente, qui apprend à connaître ses habitants et leurs préférences telles que la température de la douche ou la luminosité souhaité. Pour autant n’importe qui ne peut pas y habiter car c’est son architecte qui décide et il faut répondre à des critères psychologiques précis mais également être rigoureux dans sa façon de vivre car la maison est faite pour les minimalistes.

J’ai bien aimé les réflexions que le livre apporte sur notre façon de vivre et de concevoir notre habitat même si One folgate street ne serait pas pour moi ( aucune étagère de livres admise et puis bon, j’ai trop de bazar…

Si j’ai bien aimé Jane dont le personnage se fortifie, Emma ne m’a pas particulièrement plu. Quant à Edward Monkford, l’architecte,  il m’a fait penser à un mélange d’Edouard de Twilight et de Grey de Fifty shades of grey dans le genre beau mec nevrosé et tordu, les dents de vampires et le fouet en moins.

En conclusion j’étais bien dedans…mais j’ai trouvé le dénouement final décevant, pas très plausible. Je suis un peu restée sur ma faim. Mais dans l’ensemble j’ai beaucoup aimé dans le genre thriller psychologique. A voir ce que vous en pensez parce que je lis beaucoup de bonnes critiques alors à vous de trancher!

 

Publicités

3 réflexions sur “La fille d’avant de JP Delaney

    • Super! Il a de bonne critique je pense qu’il te plaira et même si personnellement j’ai été déçue de la fin, j’ai quand bien apprécié ma lecture. Tu me diras ce que tu en as pensé!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s