Noël à la petite boulangerie de Jenny Colgan

L’histoire en bref:

Noël approche et Polly est réquisitionnée pour préparer le très très grand noël de Reuben et Kerensa. Une tâche immense qu’elle accepte à contre cœur. Entre la réserve des Macareux qui menace de fermer par manque de fonds, des choses et personnes du passé qui refont surface, des divergences d’opinions avec Huckle et le soutien qu’elle doit montrer à Kerensa coûte que coûte Polly ne sait plus ou donner de la tête.

Mon avis:

C’est un plaisir de revoir tous les personnages et ce village de Mount Polbearne qu’on aimerait bien aller voir un jour si elle existait mais surtout goûter les pains de Polly. Dans ce dernier volet il fait froid, la neige tombe et Polly fait face à de nouvelles aventures.

On veut de l’amour, on en a, un peu de drame, on veut du saisonnier et se sentir au chaud pour noël et on en a, on veut avoir une belle fin et ça on en….ahhhhh à vous de voir! Je vais pas non plus tout vous raconter non mais oh!

Il y a certes un côté « facile » commun a tous les livres feel good mais on ne veut pas du compliqué quand on se lance dans cette histoire.

Une note tout de même sur le fait que je trouve un côté niais aux dialogues que je n’avais pas senti dans le second tome que j’avais lu en anglais ce qui montre bien que c’est, pour moi, un problème de traduction. D’autre part j’ai relevé une erreur de traduction sur l’expression anglaise « having tea » où le thé n’est pas le thé la boisson mais le repas du soir ( qui est mange assez tôt en Angleterre donc correspond à l’heure du thé) or la traduction française mentionne la boisson, sur le fait qu’une femme ne voudrait pas laisser son mari sans être là pour faire son « thé » ( et donc non son thé à boire mais son tea= son repas du soir). Certes il faut connaître bien les coutumes, l’anglais courant pour avoir entendu cette expression mais quand j’ai lu la phrase française je me suis dis tout de suite que ça n’avait pas de sens dans le contexte. Bref voilà c’était juste un petit aparté qui compte quand même parce que ça m’a influencé dans mon avis.

C’est avec regret qu’on referme le livre parce qu’on dit au revoir à ce charmant village et à ses habitants, même Ruben. La bonne chose c’est qu’on va arrêter d’avoir l’eau à la bouche à chaque page.

Dans l’ensemble j’ai aimé avoir aussi le personnage de Polly plus approfondi sur son passé et sa vision de l’avenir, aimé l’histoire mais avec un petit bémol pour la traduction.

A lire si vous avez aimé cette série mais à réserver pour une longue soirée d’hiver

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s